A la Une

Quel avenir pour la carte Opel à la Réunion ?

En grande difficulté ces dernières années, la marque Opel a été rachetée par le groupe PSA qui veut en faire l'un de ses atouts majeurs de son développement à l'international. De grosses ambitions qui passent par une restructuration de la gamme, l'abandon de certains modèles et une stratégie de groupe sur l'optimisation des plate-formes. Pour la première fois depuis des années, la marque a été bénéficiaire en 2018 six mois seulement après le début de son plan de redressement. Mais à la Réunion, où la marque est représentée par la Sogecore, difficile d'afficher une aussi belle satisfaction avec des chiffres en baisse. 591 modèles vendus en 2017, 492 en 2018 et seulement 64 modèles écoulés depuis le début de cette année. Une situation qui met en péril les bonnes relations entre la Sogecore et la marque Opel.


DEUX CADRES IMPORTANTS VIENNENT DE QUITTER LA SOGECORE…

La future Corsa va bénéficier comme sa nouvelle cousine 208 d'une motorisation 100% électrique…
La future Corsa va bénéficier comme sa nouvelle cousine 208 d'une motorisation 100% électrique…
Un constructeur reste propriétaire de sa marque et décide qui va le représenter sur tel territoire. C'est ainsi que le groupe PSA a décidé ces dernières années, de retirer la carte DS au groupe CFAO pour la confier à son rival Caillé. L'une des raisons de ce retrait a été le refus du groupe CFAO de réaliser les investissements voulus par le constructeur pour que les show rooms et le niveau du service après-vente soient aux normes voulues pour une marque premium. Plusieurs millions d'euros ont été ainsi investis par le groupe Caillé sur les sites DS Stores de Saint-Denis et de Saint-Pierre.
En sera-t'il de même pour Opel dont l'importateur local, la Sogecore, est loin de donner satisfaction au constructeur notamment dans le domaine de l'après-vente ? L'arrivée de nouveaux modèles dans la gamme Opel va en effet amener le constructeur à demander à ses importateurs de hausser le niveau d'exigence en matière de service et d'après-vente, avec des investissements techniques importants. Le groupe Sogecore en a-t'il la volonté et les moyens d'autant plus que deux cadres importants, le directeur commercial, Alexis Recipon et un directeur technique viennent de quitter l'entreprise ?
Nous avons interrogé la direction de la Sogecore qui ne nous a pas donné de réponse.
Mais on voit mal le groupe PSA abandonner la carte Opel à la Réunion, qui fut une marque majeure sur le marché automobile local du temps de Dindar Autos.
Deux choix sont alors possibles. La garder chez la Sogecore et convaincre son PDG, Amir Meralli Balou, de respecter un cahier des charges qui sera conséquent. Ou la confier à terme à un autre acteur local. Un choix où le groupe GHB, déjà en situation de quasi-monopole serait hors-jeu d'autant plus qu'il représente localement le grand rival Renault.
Restent les groupes CFAO et Caillé dont les bases techniques (Citroën d'un côté, Peugeot et DS de l'autre) notamment en service après-vente vont être à moyen terme les mêmes que celles d'Opel avec l'adoption des mêmes plate-formes. Les japonais du groupe Toyota, propriétaires de CFAO ont déjà refusé par le passé pour DS de réaliser les investissements voulus par le constructeur. Changeront-ils d'avis pour Opel, si PSA leur fait cette proposition? Le groupe Caillé a-t'il aujourd'hui les moyens de récupérer cette marque et d'investir dans de nouveaux show-rooms ? Réponse, sans doute en 2020…

Mardi 19 Novembre 2019
Jean Pierre Vidot
Lu 494 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 27 Novembre 2019 - 09:31 Tintin au paradis…