Zautos974
zautos974

A la Une

Pour les 50 ans du Tour Auto, Peugeot veut faire le show avec le retour d'Olivier Payet sur la 208 T16 R5…

En juillet 1969, Maurice Payet remportait la première édition du Tour Auto sur une Simca 1200. Pour les 50 ans de cette épreuve mythique, l'ASAR a mis les petits plats dans les grands et retrouve l'un de ses partenaires historiques, Peugeot qui n'a pas trouvé de meilleure occasion pour fêter le centenaire de la marque à la Réunion en mettant sa 208 T 16 R5 à la disposition du fils de Maurice, Olivier, pilote emblématique de la marque…


50 ans après le premier Tour auto remporté par Maurice Payet, Olivier son fils et le Groupe Caillé vont lui rendre hommage
50 ans après le premier Tour auto remporté par Maurice Payet, Olivier son fils et le Groupe Caillé vont lui rendre hommage
Avec le désistement de la Sogecore, l'ASAR était à la recherche de son principal partenaire pour un moment historique : les 50 ans du Tour Auto. Une épreuve qui a vu la participation des grands noms du sport automobile français, de Jean Ragnotti à Sébastien Loeb, sans oublier Jean-Pierre Nicolas qui était venu remporter le Tour en 1972 sur une R12 Gordini avec à ses côtés un certain Jean Todt, l'actuel président de la Fédération Internationale de l'Automobile. Philippe De Meyer, Alain Oreille, Didier Auriol, les frères Panizzi, le regretté Philippe Bugalski, Bernard Darniche, le Tour Auto a toujours attiré de grands noms du sport automobile national et provoqué un énorme engouement sur le plan populaire.
Le sport automobile a toujours fait partie de l'ADN du groupe Caillé, avec la création du Peugeot Sport Réunion dès l'arrivée de François Caillé aux commandes. Et a permis à Olivier Payet et sa compagne Valérie de révéler tout leur talent et d'écrire quelques belles pages du sport automobile local. Lors d'un extraordinaire tour de Corse en 1999 au volant d'une 306 Maxi, vécu en direct sur les ondes de Radio Est, une voiture avec laquelle il remportait ses deux premiers Tour Auto. Ou sur une 206 WRC parfois aussi difficile à maîtriser que ses nerfs… « L'occasion était trop belle, nous a expliqué François Caillé. L'ASAR cherchait un partenaire pour le Tour et nous cherchions à fêter les 100 ans du mariage entre Peugeot et le groupe Caillé à la Réunion. Merci à l'ASAR de nous avoir fait ce cadeau qui est aussi pour nous la reconnaissance de ce que nous avons fait, à travers le Peugeot Sport Réunion, pour le sport automobile local. »
Olivier Payet sera au donc au départ du Tour - sans Valérie à ses côtés - sur la 208 T 16 R5 du groupe Caillé qui avait été confiée l'an dernier à Damien Dorseuil. Une voiture qui avait eu du mal à s'imposer face aux Fabia R5 locales de Thierry Law Long, champion en titre et de Christophe Vassor. La voiture, repartie entretemps en métropole a bénéficié de quelques évolutions et s'est montrée compétitive sur certaines épreuves. « On ne va pas lui mettre de pression pour la victoire car le plateau est très relevé avec la venue de pilotes et de voitures de métropole, explique François Caillé. Il va porter haut et fort les couleurs du groupe Caillé pour les 100 ans de Peugeot à la Réunion. » Mais on connait Olivier, il va donner le meilleur de lui-même pour faire la meilleure performance possible… Et pourquoi pas, finir a saison des rallyes sur une voiture qu'il connaît déjà pour l'avoir pilotée - avec talent mais malchance - sur une épreuve.
Un plateau relevé, c'est la promesse tenue de l'ASAR. Si quelques grands noms du Tour comme Dominique De Meyer ou Jean Ragnotti ont exprimé leur volonté d'être présents, les prétendants à la victoire eux sont en nombre…  Au lot des ténors locaux en R5 menés par Thierry Law Long, le champion en titre, d'un Damien Dorseuil en pleine confiance sur la Fiesta R5, d'un « Piment Picard » qui a retrouvé une DS 3 R5 en pleine forme, la participation de ténors français est quasi-confirmée. L' actuel leader du championnat de France, le normand Eddie Lemaitre est annoncé sur une Fabia R5. Bryan Bouffier, habitué des épreuves du championnat du monde WRC (plusieurs courses en 2018 chez Ford M-Sport) est annoncé sur une Hyundai i20 R5 (probablement via Enjolras et le team NTR). Le Tour va également attirer  Nazim Bangui sur une DS3 R5, Maxime Dupuy, auteur d'une belle sortie à la ronde de l'est evrait s'aligner sur la Fiesta R5 de NTR.  Farouck Moullan lui voudrait montrer aux poiqués du sport automobile local la Fiesta WRC (ex-Salanon) qu’il utilise en métropole. Cette grosse affiche pourrait même décider Jean Marie Cuoq à faire son retour sur l’île en C4 WRC.
On attend maintenant le programme du Tour qui sera dévoilé la semaine prochaine lors d'une conférence de presse. Avec pour cet anniversaire tous les ingrédients d'un vrai tour même si les contraintes, pour les organisateurs, sont de plus importantes du fait de l'urbanisation. Il ne devrait pas y avoir « Trois Bancs » sauf autorisations exceptionnelles… Mais Ravine à Malheur, Montée Panon, Bras de Pontho, Notre Dame de la Paix, les Radiers, Cambourg, la Crête pourraient attirer des dizaines de milliers de poiqués aux abords des spéciales et rendre la fête encore plus belle.

La 208 T16 sera aux couleurs des 100 ans de Peugeot à la Réunion
La 208 T16 sera aux couleurs des 100 ans de Peugeot à la Réunion

Vendredi 21 Juin 2019
Jean Pierre Vidot
Lu 3214 fois