Zautos974
zautos974

Z'actus local

PICK-UPS : Les 5 places soumis aux taxes et au malus écologique en 2019…

On a pensé un - court - moment à un rétropédalage de l'Assemblée Nationale. Il n'en a rien été. La commission des finances vient de décider que les pick-ups n'ayant pas une vocation utilitaire seraient soumis soumis à la taxe sur les véhicules de société dès le 1er janvier 2019, et au malus écologique à compter du 1er juillet 2019.


Le critère pris en compte : le nombre de places à bord…

Rappelons que l'Assemblée fait la chasse aux niches fiscales mais se garde bien de regarder ce qui se fait chez elle. Et à y bien regarder, les députés eux-mêmes, malgré leur tout récent accès de civisme, ne sont pas exempts que petits petits avantages, moins visibles, mais tout aussi injustifiables… A ce jeu du "Faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fais… » ils sont devenus les maîtres en la matière… Pour les pick-ups, le critère objectif pris en compte sera le nombre de places assises, tel que mentionné sur la carte grise. Ce qui devrait lourdement pénaliser les entreprises qui doivent transporter équipes et matériels sur des terrains accidentés non accessibles aux utilitaires habituels.

Et aussi agriculteurs et artisans pour qui le pick-up est à la fois un outil professionnel et un véhicule familial. L'objectif de Bercy est de taxer les citadins et les particuliers qui circulent en pick-up. « Les pick-up (de plus en plus souvent de luxe) émettent souvent près de 200 grammes de CO2 au km... Il était juste anachronique qu'ils ne soient pas soumis au malus automobile ! », estimait en octobre le député La République en Marche Matthieu Lorphelin. « Cela représente un manque à gagner de 200 millions d’euros par an pour l’Etat ». Car ce marché a explosé en France ces dernières années pour dépasser le nombre de 20 000 véhicules vendus par an.

Localement cette mesure va impacter les importateurs, les pick-ups connaissant un vrai succès dans l'île auprès des professionnels. «Le gouvernement fait un mauvais calcul s'il espère engranger 200 MK€ de taxes car cette mesure va assécher la demande. Enfin en fonction de l'évolution de l'affaire, nous verrons s'il est nécessaire d'immatriculer des véhicules sur parc dans les derniers jours de Décembre, explique Jimmy Assing, importateur des marques Mazda et Isuzu, spécialisées dans le pick-up. »

La fait que le malus ne sera appliqué qu'au mois de juillet 2019 devrait permettre de résorber les stocks commandés il y a plusieurs mois de cela par les importateurs locaux. Mais il est fort à parier qu'il y aura une forte hausse des immatriculations de ces véhicules d'ici la fin de l'année…

Vendredi 21 Décembre 2018
Jean Pierre Vidot
Lu 665 fois



Dans la même rubrique :
< >