Zautos974
zautos974

A la Une

Les pick-up 5 places soumis au malus : les importateurs locaux ont anticipé…

Depuis le 1er juillet, tous les pick-up à cinq places, des versions baptisées double-cabine, sont soumis au malus écologique. Le 20 décembre 2018 en effet, les membres de la Commission des Finances de l'Assemblée nationale s’entendaient pour distinguer les pick-up selon le nombre de passagers qu’ils emportent, la mention sur la carte grise faisant foi. Les autres pick-up, simple Cabine ou King Cabine eux, restent exempts de TVS et de malus écologique.


A la fois véhicules utilitaire et particulier, les pick-up double cabine pouvant accueillir cinq personnes à bord ont vu leur vente exploser ces dernières années. Une véritable aubaine pour les artisans et les agriculteurs qui ont trouvé là un moyen de transport multi-usages.

Dans les champs ou au travail en semaine et la possibilité d'avoir un véhicule devenu au fil des ans aussi confortable et pratique qu'une berline. Car pour attirer une clientèle plus large, les constructeurs ont transformé ces utilitaires avec des intérieurs soignés, des sièges haut de gamme, un contenu high tech de dernière génération. Le succès a été tel que des marques comme Mercedes, Renault ou Fiat n'ont pas eu d'autres choix que de signer des accords avec d'autres constructeurs pour « badger » un pick-up à leur logo…

Le pick-up a vu ses ventes doubler en France en l'espace de deux ans, pour dépasser pour la première fois la barre des 20.000 ventes en 2017. Le Ministère des Finances a voulu par cette mesure taxer les particuliers et les citadins qui circulent en pick-up non pour répondre aux contraintes de leur activité professionnelle, mais pour échapper à un malus écologique qu'ils jugent rédhibitoire sur les gros véhicules à quatre roues motrices.  

Certains distributeurs de pick-up ont trouvé la faille

A la Réunion, cette mesure a bien entendu eu des incidences sur les ventes de pick-ups, véhicules très populaires aussi bien chez les professionnels que les particuliers. « Pour ma part j'envisage un effondrement du marché du double cabine de 80%. Seuls les single et extra cab resteront placés pour les ventes du quotidien, souligne Arnaud Macheret, directeur de la marque Volkswagen chez Cotrans Automobiles et dont le modèle Amarok est l'un des plus populaires du marché. Les double cabine deviendront des ventes à particuliers qui veulent se faire plaisir et auront les moyens de le faire. »

Pour Alexis Recipon, directeur commercial de la Sogecore qui importe notamment les Nissan Navara, « l'anticipation avait eu lieu en fin d'année dernière car la délai initial annoncé était prévu au 1er janvier. Nous avons réalisé des offres spéciales pour réduire notre stock depuis octobre 2018. Le marché du pick up va être fortement bousculé avec l'application du malus. Seuls les pick-up 2 et 4 places (principalement les King Cab) restent avantageux ce qui ne représente que 15% des ventes. Même si nous avons tablé sur une progression des ventes de King Cabs, nous serons loin des volumes de Double Cabs.»

1133 pick up vendus en 2018 à La Réunion

Mais les constructeurs ont des idées et travaillent également sur des solutions pour ne pas perdre ces parts de marché. Certains distributeurs de pick-up ont trouvé la faille dans cette nouvelle réglementation. Elle consiste à vendre un pick-up double cabine dont la banquette arrière à trois places aura été remplacée par un  « kit utilitaire »… devenant ainsi un véhicule à deux places. Quitte par la suite à remettre la banquette trois places. Une transformation tout à fait légale en France pratiquées sur bon nombre de modèles par tous les constructeurs.

L'autre piste choisie par les constructeurs est l'homologation de pick-up à quatre places. Chez Mercedes-Benz France, le département Vans avoue sans ambages travailler à l’homologation prochaine d’une variante à quatre places du pick-up Mercedes-Benz Classe X et certains importateurs de véhicules « made in USA » transforment leur véhicule en quatre places en enlevant tout simplement la ceinture de sécurité centrale arrière…

1133 pick up ont été vendus en 2018 à La Réunion, en progression de 30% par rapport à 2017. En tête des ventes, le Toyota Hilux (300 modèles), le Ford Ranger (185) et le VW Amarok (170).

Mardi 2 Juillet 2019
Jean Pierre Vidot
Lu 4405 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 19 Novembre 2019 - 16:32 Quel avenir pour la carte Opel à la Réunion ?