A la Une

EN ROUTE AVEC… La nouvelle Peugeot 208 sur les routes du portugal ! (vidéo)

Elle a été l'une des stars du Salon de Genève, en ce début d'année 2019… La nouvelle Peugeot 208 va totalement casser les codes tant sur le plan du style (là où sa grande rivale Clio reste sur ses acquis) que technologique, avec une version 100% électrique… Essais express à l'invitation de Peugeot dans la région de Lisbonne de ces deux philosophies…


LA MÊME BASE POUR LES MOTEURS THERMIQUES ET ELECTRIQUE…

La version GT Line met la barre très haut en termes d'équipements et de motorisations…
La version GT Line met la barre très haut en termes d'équipements et de motorisations…
On sait Carlos Tavares, Patron du groupe PSA, assez critique vis à vis des politiques voulant éradiquer à courte échéance les moteurs thermiques et notamment le diesel. Pourtant, il doit faire avec et posséder dans sa gamme un pourcentage conséquent de versions hybrides et électriques sous peine de payer à l'Europe de très lourdes amendes et ce dès 2020… Les gammes 508 et 3008 vont bénéficier de l'hybridation. Pour le modèle le plus vendu de la marque, la 208, l'iconique représentante de cette série 2 (qui a fait ses débuts avec la 205 et qui s'est depuis écoulée à 22 millions d'exemplaires) l'option choisie a été de proposer aussi bien des motorisations thermiques - le diesel n'étant pas à l'instar d'autres constructeurs abandonné - qu'électrique. Et ce grâce à une même plate-forme ( à partir de la plate-forme CMP qui sert aussi à la DS 3 Crossback et à la future 2008) multi-énergies assez inédite. Certains constructeurs présentent un modèle 100% électrique. Chez Peugeot on a donc le choix sur cette nouvelle 208 entre des moteurs thermiques ou une version électrique qui sortiront toutes de la même chaîne, avec à la clef des économies non négligeables sur le plan de la productivité.

FAITE POUR PLAIRE AU PLUS GRAND NOMBRE…

Elle se devait de plaire à tous sur le segment le plus diversifié et hétérogène de l'automobile, qui concerne tous les milieux, tous les âges… Et sur lequel des parts de marché - les jeunes - sont encore à prendre. Et le coup de crayon est plus que réussi. Plus longue de 7 cm, elle adopte sur la face avant la nouvelle signature lumineuse avec les feux de jours en forme de sabre. La ligne de caisse est saillante avec une calandre agressive et sculptée où trône fièrement le sigle 208. L'arrière affiche des ailes body-buildées avec des feux reliés par un bandeau…
A l'intérieur, la planche de bord garde le concept « i-cockpit » (un petit volant, d’une instrumentation haute et d’un écran multimédia tourné vers le conducteur) est à la fois moderne et stylée grâce à sa dalle numérique 3D de dernière génération, où il est possible de personnaliser les différents réglages pour plus d'ergonomie côté conduite. Les informations vont s'afficher selon leur importance, ce qui va permettre plus de réactivité. Côté habitabilité, pas de gain notable même côté coffre qui offre seulement une contenance de 264 litres, là où ses principales rivales font nettement mieux.

DES EQUIPEMENTS HAUTS DE GAMME

DES EQUIPEMENTS DE GRANDE…
DES EQUIPEMENTS DE GRANDE…
Plusieurs niveaux d'équipements seront proposés (certains ayant fait leur apparition sur la nouvelle 508), avec très certainement, comme c'est souvent le cas, des dotations spécifiques pour notre île et qui ne seront pas les mêmes entre les gammes métropole et Réunion. Pour le moment, les gammes Réunion n'ont pas encore été finalisées. Mais comme pour le reste de la gamme, le version la plus vendue sur notre île pourrait être l'Active qui proposerait l’instrumentation numérique 3D, la climatisation automatique,  des vitres arrière électriques, le frein de parking électrique, ainsi que de l’aide au stationnement arrière. On aura aussi apprécié le rangement sous la console permettant de recharger - par induction sur certains niveaux de finition - notre télphone tout en ayant la possibilité de la visualiser.
Les optiques fulls LED, le pare-brise acoustique, les vitres AR surteintées, la navigation sur écran 10 pouces et les jantes 17 pouces pourraient être proposées sur les versions supérieures.
Enfin, une version baptisée GT sera réservée à l'électrique et reçevra en complément la surveillance des angles morts, le régulateur de vitesse adaptatif, la sellerie alcantara et les sièges avant sport chauffants.

FIN DE L'HISTOIRE POUR LA GTi !

Trois moteurs essence et un diesel. En attendant une version sportive ?
Trois moteurs essence et un diesel. En attendant une version sportive ?
Devant la réticence de certains automobilistes, gros rouleurs et persuadés de consommer moins (et donc de moins polluer), Peugeot a fait le choix de conserver dans son catalogue une seule version diesel équipée du 1,6 Blue Hdi de 100 ch disponible uniquement en boite manuelle. Les versions essence sont équipées du performant 1,2 litres Puretech de 75, 100 et 130 ch, seules ces deux dernières bénéficiant de l'excellente boite EAT 8 du japonais Aisin.
On regrette bien entendu chez Peugeot dont les modèles ont toujours eu une version sportive, baptisée GTi, la fin de cette belle histoire. Comme chez pratiquement tous les constructeurs, ces modèles émettant des taux de CO2 qui ne sont plus conformes aux nouvelles normes et qui seraient trop chers pour les clients. Mais on assure travailler chez Peugeot Sport à une gamme sportive à émission de CO2 réduite.

UNE VERSION ELECTRIQUE PROCHE DU MODELE DE SERIE

UNE 208 ELECTRIQUE QUI CASSE LES CODES…
UNE 208 ELECTRIQUE QUI CASSE LES CODES…
Peugeot est le premier constructeur à lancer sur un même modèle des versions thermiques et électrique. Un choix judicieux sur le long terme et qui devrait inspirer d'autres constructeurs. Lors de la conférence de presse technique de présentation, au Portugal, les spécialistes de Peugeot ont mis l'accent sur le fait qu'en moyenne les automobilistes avaient besoin de rouler 50 kms par jour. D'où le choix d'une batterie lithium-ion de 50 kWh permettant une autonomie de 340 km. Avec 100 kW de puissance maximale (136 chevaux) et 260 Nm de couple cette Peugeot e-208 revendique jusqu’à 150 km/h de vitesse de pointe et un 0 à 100 km/h franchi en 8.1 secondes. Le tout dans un véhicule où les volumes de l'habitacle et du coffre ont été préservés. « On veut démocratiser l'accès au tout électrique, affirme-t'on chez Peugeot, avec des tarifs qui restent comparables à ceux des véhicules thermiques. »

A l'ESSAI… EFFET WAHOU GARANTI !

Peu de différences de style…
Peu de différences de style…
600 journalistes invités, des équipes mobilisées deux mois dans la région de Lisbonne, que du beau temps… Sauf pour notre forte délégation Réunion qui clôturait ces essais… Avec pour notre boucle de 180 kms au sud de Lisbonne de la pluie et un brouillard à couper au couteau et où nous avons dû faire confiance à notre carte GPS pour anticiper les virages.
Au premier coup d'oeil, la belle, alignée parmi des dizaines d'autres dans le sous-sol de l'aéroport de Lisbonne nous a fait les yeux doux une fois la commande activée. Elle nous avait séduit au Salon de Genève, le coup de coeur reste d'actualité avec ses lignes à la fois harmonieuses et sportives qui s'inspirent des dernières 3008 et 508 notamment au niveau des feux. L'Effet Wahou reste présent une fois à bord avec cette toute nouvelle planche de bord sculptée et habillé de matériaux souples. Un savant mélange de modernité (i-cockpit et afficheur 3 D) et de tradition avec les touches « piano » situées qui commandent le dégivrage-désembuage ou le recyclage d'air… Le première version essayée, équipée du 1,5 litres Blue Hdi de 100 ch est le seul modèle diesel de la gamme. Sans impressionner, il se montre utile grâce à une commande de boite douce et précise même si l'étagement de cette dernière oblige à la solliciter souvent sur des parcours sinueux. Notre second modèle du jour, équipé du 1,2 Puretech de 130 ch et boite auto. Dotée d'un mode de conduite sport, elle nous a bluffé par sa réactivité et la qualité de son train avant. La petite Peugeot enroule les virages serrés sans aucune difficulté, montrant que l'ADN sportif de la marque, sur ce modèle, a parfaitement été respecté…
Quand au modèle électrique, il ne différe très peu sur le plan du look, tant intérieur qu'extérieur du modèle de « série ». Proposée en quatre niveaux de finition, d'Active à GT, elle ne sera disponible à la vente qu'en 2020. A son volant, on peine à croire que l'on se trouve aux commandes électrique ayant seulement 136 ch et un couple 260 Nm. Les reprises sont immédiates et musclées. Malgré l'implantation des batteries dans le plancher abaissant le centre de gravité mais pénalisant son poids,  l'excellent châssis comme la marque sait les faire procure de belles sensations.
A la Réunion, pour ce modèle, les carnets de commande sont bien remplis.
La nouvelle 208 sera disponible dans quelques semaines dans le résau local Jules Caillé Autos à partir de 18900 euros.


Vendredi 15 Novembre 2019
Jean Pierre Vidot
Lu 341 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 27 Novembre 2019 - 09:31 Tintin au paradis…